Analyse

Volatilité des taux de change : elle est peut-être faible, mais elle n’est pas bon marché

Rafael Zielonka
8 janvier 2020

La juste valeur pour la volatilité des devises reflète les conditions actuelles du marché.

La volatilité des taux de change a diminué dans un contexte de stabilité relative et demeure faible par rapport aux niveaux historiques. Certains participants au marché ont décrit la volatilité globale des taux de change comme étant bon marché, mais nous ne sommes pas d’accord. Les principaux facteurs qui influent sur les devises et, par conséquent, sur leur volatilité, sont les mesures prises par la banque centrale, le taux réel et l’inflation, la croissance économique relative ainsi que les flux de capitaux simultanés et la géopolitique.

Les banques centrales des marchés développés du monde entier ont fait preuve d’une extrême transparence pour communiquer clairement sur leurs politiques et leurs orientations. Elles ont pour objectif de soutenir un environnement stable sur le plan macroéconomique et des marchés financiers. Après une période de croissance économique difficile qui a poussé les banques centrales aux limites d’une politique monétaire accommodante, une croissance mondiale modeste mais soutenue et une inflation modérée ont conduit les banques centrales du monde entier - y compris la Fed, la BCE, la Banque du Japon, la Banque de Chine, la Banque de Réserve d’Australie, la Banque nationale de Nouvelle-Zélande et d’autres - à un tournant critique, la barre étant placée très haut pour une action monétaire supplémentaire. En outre, les banquiers centraux ont constaté que la politique accommodante s’accompagne d’une diminution des rendements - chaque mesure additionnelle de complexité monétaire ayant un impact moins important que les précédentes. À l’heure actuelle, la volatilité du marché des changes reflète à la fois les mesures préventives prises par les banquiers centraux pour gérer les risques à la baisse et le fait que les nouvelles mesures de politique monétaire sont limitées.

Dans le même temps, les marchés des taux mondiaux se sont établis à des rendements plus faibles. Les taux réels sont au mieux proches de zéro et la plupart du temps négatifs, tandis que l’inflation peine à retrouver des niveaux significatifs. Ces taux réduits et courbes de rendement plates ont contribué à soutenir la résilience et la stabilité de la croissance mondiale, bien qu’à des niveaux peu satisfaisants. En outre, étant donné que les taux nominaux aux États-Unis sont restés parmi les plus élevés sur les marchés développés et que les prévisions de croissance américaines sont restées discutablement attrayantes par rapport à celles des autres MD, les investissements financiers transfrontaliers ont continué à affluer aux États-Unis sans être couverts en termes de risque de change, étant donné l’impact punitif de l’étirement de la base de devises croisées. Ces facteurs ont contribué à l’appréciation et à la valeur relativement stable du dollar américain par rapport aux devises du G10.

Les administrations politiques du monde entier se sont montrées désireuses d’améliorer l’avantage de croissance relatif de leurs pays respectifs par rapport à leurs partenaires commerciaux, mais cela se fait au prix de tensions géopolitiques. Toutefois, comme la plupart des pays ne sont pas satisfaits de la place qu’ils occupent parmi leurs homologues à l’échelle mondiale, l’observation nous amène à penser qu’un équilibre à court terme a été atteint en matière de politique, étant donné que toute escalade des tensions commerciales ou de l’incertitude géopolitique semble causer des difficultés économiques et financières supplémentaires aux économies et aux marchés directement ou indirectement concernés. S’il existe des déséquilibres commerciaux entre les pays du G10, la politique monétaire a peu de chances d’être utilisée pour mener des batailles à caractère politique. De plus, la volonté de la Chine de maintenir une stabilité du panier de devises du CNY reflète son empressement à atteindre la stabilité intérieure et à répondre aux préoccupations géopolitiques. Les efforts de la Chine pour gérer un panier de devises stable contribuent à la faible volatilité réalisée observée sur les marchés des changes. Le fait que les tactiques de guerre commerciale automobile de Trump en Europe soient reconnues comme une source d’instabilité potentielle est significatif, mais nous supposons qu’un retour des conflits de déséquilibre commercial qui ont causé des problèmes dans les années 1980 et 1990 semble peu probable.

Avec les banques centrales des MD en position d’attente, la croissance mondiale qui s’est établie à un niveau stable mais insuffisant, et ce qui semble être au minimum une impasse géopolitique et commerciale à court terme, il apparaît que la volatilité implicite du marché des changes restera probablement à des niveaux bas appropriés. Nous pensons que le contexte actuel de faible volatilité des taux de change ne changera que lorsqu’un choc ou un changement important se produira. À court terme, nous estimons que le fait de qualifier la volatilité des taux de change de « bon marché » simplement parce qu’elle se situe actuellement à des creux historiques a tendance à donner une fausse image des conditions du marché. Western Asset considère que la volatilité des taux de change est « faible mais juste » car elle reflète les environnements macroéconomiques et géopolitiques dominants. En fin de compte, les opportunités peuvent être identifiées au sein de la volatilité des devises et dans l’asymétrie de la volatilité (la différence du prix des options d’achat par rapport aux options de vente). Ces opportunités sont actuellement exploitées par l’équipe de Western Asset dans le cadre de la gestion de portefeuilles.

Figure 1 : Deutsche Bank CVIX

Source : Bloomberg, Deutsche Bank. Au 29 déc. 2019. Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Ces informations sont fournies à titre d’exemple uniquement et ne reflètent pas les rendements réels des placements.


 

Définitions :

Change fait référence aux devises, et aux taux de change entre le dollar américain et les autres devises.

Les marchés développés (MD) sont les pays affichant une économie saine et bien établie et qui, par conséquent, sont considérés comme offrant des opportunités d’investissement plus sûres et plus stables que les marchés en développement.

Les marchés émergents (ME) sont des pays connaissant une activité sociale ou économique en voie de croissance et d’industrialisation rapides. Ces pays sont parfois aussi appelés pays en développement ou moins développés.

« Fed », « ECB », « BoJ », « BoC », « RBA » et « RBNZ » font référence aux banques centrales des États-Unis, de l’Union européenne, du Japon, du Canada, de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande

La courbe des rendements est la représentation graphique de la relation entre le rendement d’obligations de même qualité de crédit mais à différentes échéances.

Le Groupe des dix (G-10 ou G10) désigne le groupe des pays qui ont accepté de participer aux Accords généraux d’emprunt (General Arrangements to Borrow, GAB), un accord visant à fournir au Fonds monétaire international (FMI) des fonds supplémentaires pour accroître sa capacité de prêt.

CNY, le yuan chinois et le renminbi font référence à la monnaie nationale de la République populaire de Chine.

CVIX est l’Indice de volatilité monétaire de la Deutsche Bank. CVIX mesure la volatilité implicite des marchés monétaires. Il s’agit ainsi d’une mesure de l’attente du marché quant à la volatilité future des devises et peut être utilisé comme référence de risque.

  • Informations Importantes

    Tous les investissements comportent des risques, dont celui d'une perte de capital. Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Un investisseur ne peut investir directement dans un indice. Les performances des indices non gérés ne tiennent compte d’aucuns frais ou droits d’entrée.

    Les titres de capital sont sujets à des fluctuations de cours et peuvent occasionner une perte de capital. Les titres obligataires exposent leurs détenteurs aux risques de taux d’intérêt, de crédit, d’inflation et de réinvestissement, ainsi qu'à une possible perte de capital. Quand les taux d’intérêt augmentent, la valeur des titres obligataires diminue. Les investissements internationaux sont sujets à des risques spéciaux, dont les fluctuations des devises, ainsi que les incertitudes sociales, économiques et politiques qui peuvent en accentuer la volatilité. Ces risques sont amplifiés dans les marchés émergents.

    Les opinions et les avis exprimés dans le présent document ne sauraient être interprétées comme une prédiction ou une prévision relative à la performance ou à des événements réels ou futurs, une garantie de résultats futurs, des recommandations ou des conseils. Les énoncés figurant dans ce document ne sauraient être considérés comme des recommandations d’achat ou de vente de titres. Les énoncés prospectifs sont sujets à des incertitudes susceptibles d’engendrer des évolutions ou des résultats nettement différents des anticipations exprimées. Ces informations ont été préparées à partir de sources jugées fiables mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties. Les informations et les opinions exprimées par Legg Mason ou par ses sociétés affiliées sont à jour à la date indiquée. Elles sont susceptibles d’être modifiées sans préavis et ne tiennent pas compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ou des besoins particuliers de chaque investisseur.

    La diversification ne saurait garantir un gain ou protéger contre une possible perte.

    La gestion active ne saurait garantir un gain ou protéger contre un repli des marchés.

    Par définition, les prévisions comportent des limites et ne sauraient être considérées comme des indicateurs fiables de la performance réelle ou future.

    Tous les investissements comportent des risques, dont celui d'une perte de capital.

    La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent peuvent aussi bien baisser qu'augmenter et les investisseurs peuvent ne pas récupérer les montants initialement investis. De plus, ils peuvent être affectés par les variations de taux d’intérêt et de taux de change, les conditions générales de marché, les évolutions politiques, sociales et économiques et d’autres facteurs variables. L’investissement comporte des risques tels que d'éventuels retards de paiements ou des pertes de revenu ou de capital. Ni Legg Mason ni aucune de ses sociétés affiliées ne garantissent un quelconque taux de rendement ou la restitution du capital investi.

    Les titres de capital sont sujets à des fluctuations de cours et peuvent occasionner une perte de capital. Les titres obligataires exposent leurs détenteurs aux risques de taux d’intérêt, de crédit, d’inflation et de réinvestissement, ainsi qu'à une possible perte de capital. Quand les taux d’intérêt augmentent, la valeur des titres obligataires diminue.

    Les investissements internationaux sont sujets à des risques spéciaux, dont les fluctuations des devises, ainsi que les incertitudes sociales, économiques et politiques qui peuvent en accentuer la volatilité. Ces risques sont amplifiés dans les marchés émergents.

    Les matières premières et les devises comportent des risques accrus, notamment du fait des conditions de marché, des conditions politiques, réglementaires, et naturelles. Ces classes d'actifs ne sont pas adaptées à tous les investisseurs.

    Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs.

    Veuillez noter qu’un investisseur ne peut investir directement dans un indice.

    Les performances des indices non gérés ne tiennent compte d’aucuns frais ou droits d’entrée.

    Informations importantes:

    Les opinions et les avis exprimés dans le présent document ne sauraient être interprétées comme une prédiction ou une prévision relative à la performance ou à des événements réels ou futurs, une garantie de résultats futurs, des recommandations ou des conseils. Les énoncés figurant dans ce document ne sauraient être considérés comme des recommandations d’achat ou de vente de quelconques instruments financiers. Les énoncés prospectifs sont sujets à des incertitudes susceptibles d’engendrer des évolutions ou des résultats nettement différents des anticipations exprimées. Ces informations ont été préparées à partir de sources jugées fiables mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties. Les informations et les opinions exprimées par Legg Mason ou par ses sociétés affiliées sont à jour à la date indiquée. Elles sont susceptibles d’être modifiées sans préavis et ne tiennent pas compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ou des besoins particuliers de chaque investisseur.

    Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et exclusives. Elles ne peuvent être exploitées que par leur destinataire. Legg Mason, ses sociétés affiliées et leurs dirigeants ou employés déclinent toute responsabilité quant aux pertes résultant de l'utilisation du présent document ou de son contenu. Ce support ne saurait être reproduit, distribué ou publié sans l’autorisation écrite préalable de Legg Mason. La distribution de ce document peut faire l'objet de restrictions dans certains territoires. Toute personne qui se retrouverait en possession de ce document doit demander conseil pour en comprendre le détail et respecter, le cas échéant, ses restrictions.

    Il se peut que ce document ait été préparé par un conseiller ou une entité affilié(e) à une entité mentionnée ci-dessous du fait d’un contrôle commun ou d'une propriété commune de Legg Mason, Inc. Sauf indication contraire, le symbole « $ » représente le dollar américain.

    Ce document ne doit être distribué que dans les pays et auprès des destinataires indiqués.

    Tous les investisseurs au Royaume-Uni, clients professionnels et contreparties éligibles dans les pays de l’UE et de l’EEE à l’exception du Royaume-Uni et les Investisseurs Qualifiés en Suisse:

    En Europe (hors Royaume-Uni et Suisse), le présent document est publié par Legg Mason Investments (Ireland) Limited, dont le siège social est sis au Floor 6, Building Three, Number One, 126 Pembroke Road, Ballsbridge, Dublin 4, DO4 EP27. Enregistrée en Irlande sous le numéro 271887. Agréée et réglementée par la Banque centrale d’Irlande. 

    Au  Royaume-Uni, publié et approuvé par Legg Mason Investments (Europe) Limited dont le siège social est situé au 201 Bishopsgate, London, EC2M 3AB. Enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles sous le numéro 1732037. Agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority.

    En Suisse, ce document est émis et approuvé par Legg Mason Investments (Switzerland) GmbH. Le représentant en Suisse est FIRST INDEPENDENT FUND SERVICES S.A., Klausstrasse 33, CH-8008 Zurich. Le service de paiement en Suisse est NPB Neue Privat Bank AG, Limmatquai 1, CH-8022 Zurich. Le prospectus, les documents d’information clés pour l’investisseur, le mémorandum et les statuts du fonds ainsi que les derniers rapports annuel et semestriel peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant en Suisse.

    Tous les investisseurs à Hong Kong et à Singapour :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited à Hong Kong et Legg Mason Asset Management Singapore Pte. Limited (numéro d’enregistrement (UEN) : 200007942R) à Singapour.

    Ce document n’a été examiné par aucune autorité de réglementation à Hong Kong ou à Singapour.

    Pour tous les investisseurs de la République populaire de Chine (« RPC ») :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited aux destinataires prévus en RPC. Le contenu de ce document n'est destiné qu'à la Presse ou aux investisseurs de la RPC qui investissent dans le Produit QDII proposé par la banque commerciale de RPC en conformité avec la réglementation de la Commission de Réglementation Bancaire de Chine. Les investisseurs doivent lire le document d’offre préalablement à toute souscription. Veuillez demander conseil auprès des banques commerciales de RPC et/ou d'autres conseillers professionnels, si nécessaire. Veuillez noter que Legg Mason et ses sociétés affiliées sont les Gestionnaires de fonds « offshore » dans lesquels seuls les Produits QDII investissent. Legg Mason et ses sociétés affiliées ne sont autorisés par aucune autorité de réglementation à mener des activités commerciales ou d'investissement en Chine.

    Ce document n'a été examiné par aucune autorité de réglementation de la RPC.

    Distributeurs et investisseurs existants en Corée du Sud et distributeurs à Taïwan :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited aux destinataires admissibles en Corée du Sud et par Legg Mason Investments (Taiwan) Limited (Numéro d'enregistrement : (109) Jin Guan Tou Gu Xin Zi Di 016 ; Adresse : Suite E, 55F, Taipei 101 Tower, 7, Xin Yi Road, Section 5, Taipei 110, Taiwan, R.O.C. ; tél : (886) 2-8722 1666) à Taïwan. Legg Mason Investments (Taiwan) Limited opère et gère ses activités de manière indépendante.

    Ce document n'a été examiné par aucune autorité réglementaire de Corée ou de Taïwan.

    Tous les investisseurs sur le continent américain :

    Ce document est fourni par Legg Mason Investor Services LLC, courtier-négociant enregistré aux États-Unis qui comprend Legg Mason Americas International. Legg Mason Investor Services, LLC, membre de la FINRA et de la SIPC, et toutes les entités mentionnées sont des filiales de Legg Mason, Inc.

    Tous les investisseurs en Australie et Nouvelle-Zélande:

    Ce document est publié par Legg Mason Asset Management Australia Limited (ABN 76 004 835 839, AFSL 204827) (« Legg Mason »). Son contenu est confidentiel et exclusif. Il est uniquement destiné à Legg Mason, et à ses clients ou prospects auxquels il a été transmis. Ce contenu ne peut pas être reproduit ni distribué à toute autre personne, sauf aux conseillers professionnels du client.

    © 2018 Legg Mason Investor Services, LLC, membre de la FINRA et de la SIPC. Legg Mason Investor Services, LLC est une filiale de Legg Mason, Inc.