Point sur les indicateurs de reprise

La reprise prend de l’essor

Par Josh Jamner et Jeff Schulze
1er septembre 2020

L’amélioration des données sur les Mises en chantier et les Écarts de crédit confirme notre point de vue selon lequel un creux économique et de marché durable a été atteint.

À retenir

  • Deux améliorations des indicateurs en août ont encore renforcé le signal vert global du Tableau de bord de reprise de ClearBridge. Cette évolution confirme notre opinion selon laquelle un creux de marché et économique durable a été atteint.
  • La hausse des Mises en chantier signifie un marché du logement sain. Ce dernier est une composante majeure de l’économie globale, avec un fort effet multiplicateur des dépenses complémentaires.
  • Le resserrement des écarts de crédit a stimulé la demande de titres à revenu fixe, garantissant la capacité des sociétés publiques à accéder aux marchés des capitaux pour financer leurs opérations.

Les marchés boursiers recouvrent leurs pertes de manière accélérée

Le S&P 500 Index a récupéré en août ses pertes causées par le coronavirus, ce qui signifie qu’après une chute de 34 %, les actions ont rebondi en un peu moins de cinq mois. Ce rebondissement fulgurant après un creux de récession est l’un des plus rapides de l’histoire moderne, ce qui prouve que le vieil adage « ne pas lutter contre la Fed » est toujours d’actualité. Malgré de nombreux risques persistants, les données reçues au cours du mois dernier nous confortent dans l’idée qu’un creux économique et de marché durable a été atteint. Le Tableau de bord de reprise de ClearBridge continue à afficher un signal vert expansionniste global, renforcé par deux autres changements de signal positifs ce mois-ci.

Le premier changement positif de signal est celui des Mises en chantier, désormais au vert après être passé au jaune le mois dernier. Le logement est une composante importante de l’économie américaine (plus de 15 % du PIB selon la National Association of Homebuilders), avec un fort effet multiplicateur. Lorsqu’un nouveau logement est construit, il crée une grande activité économique connexe au-delà de la construction proprement dite, comme l’achat d’appareils électroménagers et de meubles. Dans le sillage de la crise financière mondiale liée au logement, les mises en chantier ont été lentes compte tenu de l’offre excédentaire construite au cours du cycle précédent. Les nouvelles constructions n’ont commencé à dépasser l’estimation de la demande du scénario de base de ClearBridge (1,3 million par an) que fin 2019, avant de culminer en janvier 2020, juste au-dessus d’un rythme annualisé de 1,6 million.

Figure 1 : Les mises en chantier rebondissent

Données au 31 juillet 2020. Source : Bloomberg. L’indice NHSPSTOT mesure les nouvelles unités de logement privées américaines mises en chantier par structure totale à un taux annuel corrigé des variations saisonnières.

La propagation de la COVID-19 a rapidement paralysé l’activité, le nombre de mises en chantier étant passé sous la barre des 1,0 million en avril. Toutefois, avec l’assouplissement des mesures de confinement, le secteur du logement s’est redressé, en particulier dans les zones suburbaines ayant connu un marché plus difficile au cours de la dernière décennie. Les mises en chantier ont maintenant retrouvé un rythme de près de 1,5 million par an (Figure 1). Face à la baisse de la demande insatisfaite initiale, il est probable que le rythme de la croissance ralentisse au cours des prochains mois. Néanmoins, ce rebond à partir du creux est un signe fort que l’économie s’est ressaisie. En outre, lorsque ces projets de construction seront achevés dans les mois à venir, l’activité complémentaire d’achat de biens immobiliers provoquera une montée d’adrénaline au sein de l’économie. Ces dépenses devraient soutenir davantage la croissance du PIB et compenser l’éventuelle baisse de la demande insatisfaite.

Le crédit est de nouveau accessible aux entreprises cherchant à emprunter

Le deuxième changement de signal positif concerne les écarts de crédit, qui sont également passés du jaune au vert. Les écarts de crédit sont un moyen d’évaluer la demande des investisseurs en matière de titres à revenu fixe. Des écarts plus importants correspondent en effet à un rendement requis plus élevé afin de compenser un risque perçu comme plus important. Au plus fort de la crise de la COVID-19, les investisseurs ont exigé un rendement de près de 11 % supérieur à celui des bons du Trésor américain à 10 ans pour investir dans des obligations à haut rendement, soit environ 3,5 fois plus qu’au début de l’année.

Figure 2 : Les écarts de crédit d’obligations à haut rendement se sont resserrés

Données au 28 août 2020. Source : Bloomberg. Le Bloomberg Barclays U.S. Corporate High Yield Index (CSI BARC dans le graphique ci-dessus) englobe l’univers de la dette à taux fixe, non investment grade, et comprenant les obligations d’entreprises et celles d’autres secteurs. Les performances passées ne garantissent en rien les résultats futurs. Les indices ne sont ni gérés ni disponibles pour un investissement direct. Les rendements des indices ne comprennent pas les frais d’acquisition ou autres. Ces informations sont fournies à titre d’exemple uniquement et ne reflètent pas les rendements réels des placements.

Face à ces écarts très défavorables, l’émission de crédit s’est arrêtée en mars. En conséquence, la volatilité des marchés des actions s’est encore accrue lorsque les investisseurs ont remis en question la capacité d’une entreprise à reconduire sa dette existante ou à lever des capitaux supplémentaires. Toutefois, les mesures rapides et décisives prises par la Réserve fédérale visaient entre autres à soutenir le flux de crédit et à atténuer ce point de pression. Ces programmes ont été en grande partie couronnés de succès, ce qui a permis à l’émission d’obligations d’entreprises de rebondir. La volatilité a diminué en même temps que les primes exigées par les investisseurs en titres à revenu fixe pour assumer le risque de crédit. Bien que les écarts de crédit ne soient pas complètement revenus à leur niveau le plus bas antérieur à l’apparition du coronavirus, ils se sont néanmoins considérablement réduits. Ces derniers se sont resserrés de plus de 80 % par rapport à leur niveau atteint plus tôt dans l’année (Figure 2). À leurs niveaux actuels, les écarts de crédit sont conformes à un signal vert sur le tableau de bord.

Avec ces deux changements de signaux supplémentaires, le Tableau de bord de reprise de ClearBridge est solidement positionné au vert. Sept des neuf signaux sont désormais au vert, dont les trois figurant dans la section Finances. Comme indiqué le mois dernier, ce phénomène reflète une reprise qui se fait sentir davantage dans le secteur financier que dans l’économie réelle.

Figure 3 : Tableau de bord de reprise de ClearBridge

Source: ClearBridge Investments.

Bien que la situation économique générale continue de s’améliorer, nous ne pensons pas que les autres signaux du tableau de bord soient susceptibles de s’améliorer dans les mois à venir. Les nouvelles données publiées devraient être quelque peu mitigées à mesure que la vague initiale de demande post-verrouillage diminuera. Toutefois, il est important que les investisseurs désireux d’attendre ou ceux qui cherchent à prendre plus de risques se rendent compte qu’un creux économique et de marché durable a probablement été atteint. Les actions ont effacé leurs pertes depuis le début de l’année et le consensus des prévisionnistes s’attend à ce que le PIB rebondisse de 20 % au troisième trimestre. Par conséquent, nous pensons que les investisseurs seraient bien avisés de commencer à recentrer leur attention sur l’expansion économique naissante en cours, plutôt que sur la récession qui vient de se terminer.


Les obligations à haut rendement sont soumises à un plus grand risque de défaillance et une plus grande volatilité en raison de la qualité de crédit inférieure des émissions.

Les bons du Trésor américain sont des titres de créance directs émis et appuyés par la « garantie pleine et entière » du gouvernement des États-Unis. Le gouvernement des États-Unis garantit les paiements de capital et d’intérêts sur les bons du Trésor américain lorsque les titres sont détenus jusqu’à leur échéance. À la différence des titres du Trésor américain, les titres de dette émis par les agences et organismes fédéraux et les investissements qui leur sont liés peuvent être appuyés ou non par la garantie pleine et entière du gouvernement des États-Unis. Même lorsque le gouvernement américain garantit les paiements du principal et des intérêts sur les titres, cette garantie ne s’applique pas aux pertes résultant de la baisse de la valeur de marché de ces titres.

Définitions :

Le S&P 500 Index est un indice non géré de 500 actions qui est généralement représentatif de la performance des grandes entreprises aux États-Unis.

Le Bloomberg Barclays U.S. Corporate High Yield Index (indiqué comme CSI BARC dans le graphique de la Figure 2 ci-dessus) englobe l’univers de la dette à taux fixe, non investment grade, et comprenant les obligations d’entreprises et celles d’autres secteurs.

L’Institute for Supply Management (ISM) est une association de professionnels de la gestion des achats et des approvisionnements qui effectue des sondages réguliers auprès de ses membres afin d’identifier les tendances du secteur.

Un écart de crédit est la différence de rendement entre deux types différents de titres à revenu fixe ayant des échéances similaires, cet écart étant causé par une différence de solvabilité.

Le produit intérieur brut (PIB) est une statistique économique qui mesure la valeur de marché de tous les biens et services finaux produits dans un pays au cours d’une période donnée.

COVID-19 est la désignation officielle par l’Organisation mondiale de la santé du nouveau coronavirus actuel. Le virus à l’origine de ce nouveau coronavirus est connu sous le nom de SARS-Cov-2.

La Réserve fédérale (Fed) est chargée de formuler une politique des États-Unis qui vise à promouvoir la croissance économique, le plein emploi, la stabilité des prix et un modèle durable du commerce et des paiements internationaux.

Le Tableau de bord de reprise de ClearBridge comprend 9 principaux indicateurs économiques, financiers et de marché qui peuvent fournir des informations sur l’orientation de l’économie américaine.

Les obligations à haut rendement (HY), également appelées obligations de pacotille, sont des obligations avec une notation inférieure à celle d’investment grade (par exemple BB, B, CCC), considérées comme ayant une faible qualité de crédit et présentant un risque de défaut de paiement plus élevé.

  • Informations Importantes

    Tous les investissements comportent des risques, dont celui d'une perte de capital. Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Un investisseur ne peut investir directement dans un indice. Les performances des indices non gérés ne tiennent compte d’aucuns frais ou droits d’entrée.

    Les titres de capital sont sujets à des fluctuations de cours et peuvent occasionner une perte de capital. Les titres obligataires exposent leurs détenteurs aux risques de taux d’intérêt, de crédit, d’inflation et de réinvestissement, ainsi qu'à une possible perte de capital. Quand les taux d’intérêt augmentent, la valeur des titres obligataires diminue. Les investissements internationaux sont sujets à des risques spéciaux, dont les fluctuations des devises, ainsi que les incertitudes sociales, économiques et politiques qui peuvent en accentuer la volatilité. Ces risques sont amplifiés dans les marchés émergents.

    Les opinions et les avis exprimés dans le présent document ne sauraient être interprétées comme une prédiction ou une prévision relative à la performance ou à des événements réels ou futurs, une garantie de résultats futurs, des recommandations ou des conseils. Les énoncés figurant dans ce document ne sauraient être considérés comme des recommandations d’achat ou de vente de titres. Les énoncés prospectifs sont sujets à des incertitudes susceptibles d’engendrer des évolutions ou des résultats nettement différents des anticipations exprimées. Ces informations ont été préparées à partir de sources jugées fiables mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties. Les informations et les opinions exprimées par Legg Mason ou par ses sociétés affiliées sont à jour à la date indiquée. Elles sont susceptibles d’être modifiées sans préavis et ne tiennent pas compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ou des besoins particuliers de chaque investisseur.

    La diversification ne saurait garantir un gain ou protéger contre une possible perte.

    La gestion active ne saurait garantir un gain ou protéger contre un repli des marchés.

    Par définition, les prévisions comportent des limites et ne sauraient être considérées comme des indicateurs fiables de la performance réelle ou future.

    Tous les investissements comportent des risques, dont celui d'une perte de capital.

    La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent peuvent aussi bien baisser qu'augmenter et les investisseurs peuvent ne pas récupérer les montants initialement investis. De plus, ils peuvent être affectés par les variations de taux d’intérêt et de taux de change, les conditions générales de marché, les évolutions politiques, sociales et économiques et d’autres facteurs variables. L’investissement comporte des risques tels que d'éventuels retards de paiements ou des pertes de revenu ou de capital. Ni Legg Mason ni aucune de ses sociétés affiliées ne garantissent un quelconque taux de rendement ou la restitution du capital investi.

    Les titres de capital sont sujets à des fluctuations de cours et peuvent occasionner une perte de capital. Les titres obligataires exposent leurs détenteurs aux risques de taux d’intérêt, de crédit, d’inflation et de réinvestissement, ainsi qu'à une possible perte de capital. Quand les taux d’intérêt augmentent, la valeur des titres obligataires diminue.

    Les investissements internationaux sont sujets à des risques spéciaux, dont les fluctuations des devises, ainsi que les incertitudes sociales, économiques et politiques qui peuvent en accentuer la volatilité. Ces risques sont amplifiés dans les marchés émergents.

    Les matières premières et les devises comportent des risques accrus, notamment du fait des conditions de marché, des conditions politiques, réglementaires, et naturelles. Ces classes d'actifs ne sont pas adaptées à tous les investisseurs.

    Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs.

    Veuillez noter qu’un investisseur ne peut investir directement dans un indice.

    Les performances des indices non gérés ne tiennent compte d’aucuns frais ou droits d’entrée.

    Informations importantes:

    Les opinions et les avis exprimés dans le présent document ne sauraient être interprétées comme une prédiction ou une prévision relative à la performance ou à des événements réels ou futurs, une garantie de résultats futurs, des recommandations ou des conseils. Les énoncés figurant dans ce document ne sauraient être considérés comme des recommandations d’achat ou de vente de quelconques instruments financiers. Les énoncés prospectifs sont sujets à des incertitudes susceptibles d’engendrer des évolutions ou des résultats nettement différents des anticipations exprimées. Ces informations ont été préparées à partir de sources jugées fiables mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties. Les informations et les opinions exprimées par Legg Mason ou par ses sociétés affiliées sont à jour à la date indiquée. Elles sont susceptibles d’être modifiées sans préavis et ne tiennent pas compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ou des besoins particuliers de chaque investisseur.

    Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et exclusives. Elles ne peuvent être exploitées que par leur destinataire. Legg Mason, ses sociétés affiliées et leurs dirigeants ou employés déclinent toute responsabilité quant aux pertes résultant de l'utilisation du présent document ou de son contenu. Ce support ne saurait être reproduit, distribué ou publié sans l’autorisation écrite préalable de Legg Mason. La distribution de ce document peut faire l'objet de restrictions dans certains territoires. Toute personne qui se retrouverait en possession de ce document doit demander conseil pour en comprendre le détail et respecter, le cas échéant, ses restrictions.

    Il se peut que ce document ait été préparé par un conseiller ou une entité affilié(e) à une entité mentionnée ci-dessous du fait d’un contrôle commun ou d'une propriété commune de Legg Mason, Inc. Sauf indication contraire, le symbole « $ » représente le dollar américain.

    Ce document ne doit être distribué que dans les pays et auprès des destinataires indiqués.

    Tous les investisseurs au Royaume-Uni, clients professionnels et contreparties éligibles dans les pays de l’UE et de l’EEE à l’exception du Royaume-Uni et les Investisseurs Qualifiés en Suisse:

    En Europe (hors Royaume-Uni et Suisse), le présent document est publié par Legg Mason Investments (Ireland) Limited, dont le siège social est sis au Floor 6, Building Three, Number One, 126 Pembroke Road, Ballsbridge, Dublin 4, DO4 EP27. Enregistrée en Irlande sous le numéro 271887. Agréée et réglementée par la Banque centrale d’Irlande. 

    Au  Royaume-Uni, publié et approuvé par Legg Mason Investments (Europe) Limited dont le siège social est situé au 201 Bishopsgate, London, EC2M 3AB. Enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles sous le numéro 1732037. Agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority.

    En Suisse, ce document est émis et approuvé par Legg Mason Investments (Switzerland) GmbH. Le représentant en Suisse est FIRST INDEPENDENT FUND SERVICES S.A., Klausstrasse 33, CH-8008 Zurich. Le service de paiement en Suisse est NPB Neue Privat Bank AG, Limmatquai 1, CH-8022 Zurich. Le prospectus, les documents d’information clés pour l’investisseur, le mémorandum et les statuts du fonds ainsi que les derniers rapports annuel et semestriel peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant en Suisse.

    Tous les investisseurs à Hong Kong et à Singapour :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited à Hong Kong et Legg Mason Asset Management Singapore Pte. Limited (numéro d’enregistrement (UEN) : 200007942R) à Singapour.

    Ce document n’a été examiné par aucune autorité de réglementation à Hong Kong ou à Singapour.

    Pour tous les investisseurs de la République populaire de Chine (« RPC ») :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited aux destinataires prévus en RPC. Le contenu de ce document n'est destiné qu'à la Presse ou aux investisseurs de la RPC qui investissent dans le Produit QDII proposé par la banque commerciale de RPC en conformité avec la réglementation de la Commission de Réglementation Bancaire de Chine. Les investisseurs doivent lire le document d’offre préalablement à toute souscription. Veuillez demander conseil auprès des banques commerciales de RPC et/ou d'autres conseillers professionnels, si nécessaire. Veuillez noter que Legg Mason et ses sociétés affiliées sont les Gestionnaires de fonds « offshore » dans lesquels seuls les Produits QDII investissent. Legg Mason et ses sociétés affiliées ne sont autorisés par aucune autorité de réglementation à mener des activités commerciales ou d'investissement en Chine.

    Ce document n'a été examiné par aucune autorité de réglementation de la RPC.

    Distributeurs et investisseurs existants en Corée du Sud et distributeurs à Taïwan :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited aux destinataires admissibles en Corée du Sud et par Legg Mason Investments (Taiwan) Limited (Numéro d'enregistrement : (109) Jin Guan Tou Gu Xin Zi Di 016 ; Adresse : Suite E, 55F, Taipei 101 Tower, 7, Xin Yi Road, Section 5, Taipei 110, Taiwan, R.O.C. ; tél : (886) 2-8722 1666) à Taïwan. Legg Mason Investments (Taiwan) Limited opère et gère ses activités de manière indépendante.

    Ce document n'a été examiné par aucune autorité réglementaire de Corée ou de Taïwan.

    Tous les investisseurs sur le continent américain :

    Ce document est fourni par Legg Mason Investor Services LLC, courtier-négociant enregistré aux États-Unis qui comprend Legg Mason Americas International. Legg Mason Investor Services, LLC, membre de la FINRA et de la SIPC, et toutes les entités mentionnées sont des filiales de Legg Mason, Inc.

    Tous les investisseurs en Australie et Nouvelle-Zélande:

    Ce document est publié par Legg Mason Asset Management Australia Limited (ABN 76 004 835 839, AFSL 204827) (« Legg Mason »). Son contenu est confidentiel et exclusif. Il est uniquement destiné à Legg Mason, et à ses clients ou prospects auxquels il a été transmis. Ce contenu ne peut pas être reproduit ni distribué à toute autre personne, sauf aux conseillers professionnels du client.

    © 2018 Legg Mason Investor Services, LLC, membre de la FINRA et de la SIPC. Legg Mason Investor Services, LLC est une filiale de Legg Mason, Inc.