Étude de cas

Un rôle moteur dans le développement
durable des entreprises

 
ClearBridge engage des entreprises de tous secteurs autour des initiatives de préservation et de gestion responsable afin de les aider à obtenir des avantages concurrentiels et à gérer les risques ESG.

Les entreprises cotées ont accentué leurs efforts de préservation au cours des dernières années et noué des partenariats avec des organisations gouvernementales et d’autres organisations pour aider à développer des solutions aux immenses défis environnementaux. Les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, introduits en 2015, ont officialisé ces enjeux, ainsi que d’autres problématiques, et fournissent un cadre pratique pour les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) que nous analysons.

Un grand nombre des 17 objectifs identifient les domaines dans lesquels des progrès peuvent améliorer la durabilité de la planète, notamment dans les domaines du changement climatique et de la préservation. Nous pensons que l'intégration de la gestion des ressources naturelles dans les pratiques commerciales peut avoir un impact positif sur l'environnement et sur les résultats financiers des entreprises qui adoptent une approche de développement durable.

Encourager un avenir sobre en carbone

L'un de nos objectifs d'engagement actuels est de diffuser les meilleures pratiques en matière de préservation de l'environnement dans les unités de production et les chaînes d'approvisionnement internationales des entreprises. Dans cette optique, ClearBridge dialogue depuis plus de neuf ans des problématiques ESG avec SanDisk, un fabricant majeur de mémoires flash et de périphériques de stockage de données.

Ce qui avait commencé comme une discussion axée sur l’établissement de rapports de développement durable a conduit l'entreprise à mesurer et communiquer ses émissions de carbone, pour lesquelles elle s’est fixé des objectifs de réduction de 30 % d’ici cinq ans. En modernisant les systèmes de récupération d'énergie et de chaleur dans l’ensemble de ses site de production et en installant des éclairages à LED, la société a considérablement diminué ses consommations d’électricité et de gaz naturel et réduit son empreinte carbone de 900 tonnes par an.

Protéger la ressource en eau dans un monde en mutation

Grâce à notre intervention, la société a également reconnu la nécessité d’agir sur sa consommation d'eau et est finalement parvenu à un recyclage de l'eau à 100 % dans son usine de fabrication de Shanghai, la première installation de ce type à atteindre ce seuil. La société a depuis mis en œuvre la même technologie de recyclage dans son unité de Penang et est en train de convertir d'autres sites. Outre l’atténuation de l’impact environnemental lié à l’économie de 200.000 tonnes d'eau par an, cette décision a permis de faire baisser la facture d’eau de plus de deux millions de dollars, ce qui a un impact direct sur les bénéfices.

Les entreprises du secteur de la consommation se montrent également de plus en plus attentives à une bonne gestion de l'eau. Non seulement cela permet-il de resserrer ses liens avec les communautés locales où leurs produits sont fabriqués, mais cela a aussi un impact positif évident sur leurs résultats.

Ainsi, Coca-Cola restitue plus de 100% de l’eau utilisée dans ses produits finis aux communautés, un objectif atteint pour la première fois en 2015. Pour les projets de reconstitution des ressources en eau, Coca-Cola collabore avec plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) afin d'identifier les régions où les ressources en eau sont vulnérables et investit dans divers projets de préservation/restauration des bassins versants dans ces régions.

La société et ses ONG partenaires estiment que les projets mis en œuvre jusqu’en 2016 ont permis de restituer 221 milliards de litres par an (133% de la production). En plus de restaurer l'eau utilisée pour ses produits finis, la société a réduit de plus de 25% la quantité d'eau consommée dans le processus de fabrication (eaux usées) (graphique 1) et observe des normes élevées pour le traitement des eaux usées avant de les restituer aux communautés locales ou aux réseaux d'eau municipaux. Au regard des quelque 166 milliards de litres de boissons vendues par Coca-Cola chaque année, cela équivaut à une réduction annuelle des eaux usées de 123 milliards de litres depuis 2004. Les économies réalisées grâce à la diminution conjointe de la consommation d'eau et des eaux usées à traiter sont importantes.

Graphique 1: Optimiser l’utilisation de l’eau

Un autre exemple issu d'un secteur très différent est celui de Pioneer Natural Resources, l'une des plus importantes sociétés d'exploration et de production opérant dans le bassin permien au Texas. Pioneer a intégré la gestion responsable de l'environnement au cœur de ses procédures opérationnelles et de ses valeurs fondamentales.

L’entreprise a ainsi établi des liens très étroits avec la communauté de Midland (Texas) où elle doit continuellement mériter le renouvellement de son permis d'exploitation, en partie en scellant un accord de 110 millions de dollars avec la ville de Midland concernant l’utilisation des eaux usées recyclées pour l’exploitation des gisements.

L'accord conclu par Pioneer limite le recours aux sources d'eau douce et pourrait constituer un avantage concurrentiel, compte tenu de la raréfaction de la ressource en eau qui accompagne le développement des activités dans le bassin permien. A long terme, l'accord a pour effet de réduire le coût global d’alimentation en eau de Pioneer et garantit son approvisionnement dans le cadre d'un contrat passé avec la ville pour une durée de 20 à 28 ans.

Les efforts de préservation de l'eau entrepris par les sociétés cotées ont non seulement atténué l'impact environnemental des activités, mais ils ont aussi généré des avantages en termes de coûts et de risque qui, d'après nous, pourraient soutenir les performances à long terme.

Informations importantes

La valeur des investissements et les revenus qui en découlent peuvent évoluer à la baisse comme à la hausse et vous pourriez ne pas récupérer le montant initialement investi. Les informations et les données contenues dans ce document ont été préparées à partir de sources jugées fiables, mais ne sont garanties en aucune façon par Legg Mason Investments (Europe) ni par les sociétés ou filiales de gestion de Legg Mason, Inc. (collectivement « Legg Mason »). L’exactitude des informations fournies n’est pas garantie après la date du présent document. Les titres mentionnés le sont à titre d’exemples uniquement et ne doivent pas être considérés comme des conseils ou des recommandations d’achat ou de vente de tout investissement ou intérêt. Les opinions exprimées peuvent évoluer sans avis préalable et ne prennent pas en compte des objectifs d’investissement, des situations financières ou des besoins d’investisseurs spécifiques. Ce document n’est pas destiné à des personnes ni à des utilisations qui seraient contraires aux lois ou réglementations nationales. Legg Mason ne peut être tenu responsable et n’assume aucune responsabilité en cas de transmission ultérieure du présent document. Publié et approuvé par Legg Mason Investments (Europe) Limited dont le siège social est situé sis 201 Bishopsgate, London, EC2M 3AB. Enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles sous le numéro 1732037. Agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni. Ces informations sont destinées uniquement à une utilisation par les clients professionnels, les contreparties autorisées ou les investisseurs qualifiés, et non par les clients particuliers.