Around the Curve

Le problème de la Fed au sujet de l’inflation

Alberto J. Boquin
6 mai 2019
Les anticipations d’inflation atteignant des niveaux toujours plus bas, la Fed pourrait revoir les hypothèses de longue date en matière de politique monétaire.

La Réserve fédérale (Fed) a un problème au sujet de l’inflation. La banque centrale n’en génère pas assez. En conséquence, les anticipations d’inflation du marché et de la consommation atteignent des niveaux toujours plus bas. Le point mort anticipé d’inflation sur 5 ans, selon les cours des titres du Trésor et des titres du Trésor protégés contre l’inflation (Treasury Inflation-Protected Security ou TIPS), est d’environ 2 %. L’enquête sur l’inflation anticipée de l’Université du Michigan indique une trajectoire similaire (voir le Graphique 1).

Il s’agit d’un fait important car cela limite le niveau maximum des taux nominaux à court terme avant la prochaine récession. Par ailleurs, cette proximité avec la limite inférieure de zéro représente une contrainte en termes de choix de politique monétaire lors de la prochaine récession. Et, que la prochaine récession soit imminente ou pas, le beau temps est le meilleur moment pour réparer le toit de sa maison.

Source : Bloomberg. Les performances passées ne garantissent en rien les résultats futurs. Les indices ne sont ni gérés et ni disponibles pour un investissement direct. Les rendements des indices ne comprennent pas les frais d’acquisition. Ces informations sont fournies à titre d’exemple uniquement et ne reflètent pas les rendements réels des placements.

Donc, pourquoi les anticipations d’inflation sont-elles, à l’origine, si basses ? La Fed affirme qu’un taux d’inflation de 2 % correspond le mieux à long terme à son double mandat de maximisation de l’emploi et de stabilité des prix. Toutefois, dans son travail d’anticipation, la Fed a tendance à commencer à monter ses taux bien avant que l’inflation n’atteigne ce niveau.

En conséquence, il est rare que l’inflation s’installe au-dessus de 2 % (voir le Graphique 2). Si la Fed respectait vraiment son objectif en matière d’inflation, cette dernière se situerait environ la moitié du temps au-dessus et l’autre moitié en dessous de l’objectif. Autrement dit, il devrait exister une certaine symétrie par rapport à l’objectif d’inflation.

Source : Bloomberg. Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Les indices ne sont pas gérés et ne sont pas disponibles pour un investissement direct. Les rendements des indices ne comprennent pas les frais d’acquisition. Ces informations sont fournies à titre d’exemple uniquement et ne reflètent pas les rendements réels des placements.
L’ancienne présidente de la Fed, Janet Yellen, a évoqué cela lorsqu’elle a avancé il y a quelques années qu’il fallait laisser l’économie « chauffer ». Ses arguments n’avaient pas convaincu à l’époque, mais ils sont aujourd’hui pris à nouveau en compte. En effet, il est probable qu’un bouleversement fondamental soit en train de s’opérer dans la façon dont la Fed conduit sa politique monétaire. Comme l’affirme John C. Williams, président de la Réserve fédérale américaine de New York, « une sorte d’objectif d’inflation moyenne » permettrait d’atteindre cet objectif au fil du temps. « Lors des périodes de ralentissement, pendant lesquelles la politique est limitée, l’inflation serait un peu faible. Pendant les périodes d’expansion et de boom économiques, comme aujourd’hui, les anticipations d’inflation seraient supérieures à 2 %. »

En novembre, la Fed a annoncé son intention de réviser son cadre de politique monétaire. En juin, la Banque fédérale de réserve de Chicago organisera une conférence de recherche qui apportera un soutien de la communauté académique à toute modification du cadre.

Les sceptiques peuvent railler le fait qu’une banque centrale qui ne parvient déjà pas à atteindre suffisamment souvent son objectif de 2 % soit sur le point de se fixer un objectif encore plus ambitieux. Mais, si la politique monétaire est en grande partie une question d’anticipation, le passage à un cadre plus accommodant, alors même que le taux de chômage atteint son plus bas niveau depuis 50 ans, pourrait représenter un grand pas en avant.

Si la principale banque centrale du monde modifiait son cadre de politique monétaire cette année, l’impact sur le marché pourrait être énorme. Il est difficile de discerner les implications en matière d’investissement sans connaître encore les détails d’une telle évolution, mais cela pourrait modifier notre façon de prendre en compte les obligations du Trésor par rapport au TIPS, les écarts de juste valeur des obligations des marchés émergents, le dollar et l’or.
Définitions :

La Réserve fédérale ("Fed") est chargée de formuler une politique des États-Unis qui vise à promouvoir la croissance économique, le plein emploi, la stabilité des prix et un modèle durable du commerce et des paiements internationaux.

Les titres du Trésor protégés contre l’inflation (TIPS) des États-Unis sont un type spécial de bons ou obligations du Trésor qui offrent une protection contre l’inflation. Comme les autres titres du Trésor, un titre indexé sur l’inflation verse des intérêts tous les semestres et verse le principal à l’échéance du titre. La différence est que les paiements de coupon et le capital sous-jacent sont automatiquement augmentés pour compenser l’inflation mesurée par l’IPC. On appelle également ces titres les « titres du Trésor indexés sur l’inflation ».

Les marchés émergents (ME) sont des pays connaissant une activité sociale ou économique en voie de croissance et d’industrialisation rapides. Ces pays sont parfois aussi appelés pays en développement ou moins développés.

Le taux d’inflation à 5 ans/point mort anticipé du taux d’inflation à 5 ans est une mesure de l’inflation anticipée dérivée des titres "nominaux" du Trésor et de leurs équivalents "réels", c’est-à-dire les titres TIPS protégés contre l’inflation.

L’indice des dépenses de consommation personnelle (Personal Consumption Expenditures ou PCE en anglais) est une mesure de l’évolution des prix des biens et services de consommation. La mesure prend en compte des données relatives aux biens durables et non durables ainsi qu’aux services. Cet indice tient compte de l’évolution de la consommation en fonction des prix, alors que l’indice des prix à la consommation utilise un panier fixe de biens dont la pondération ne varie pas au fil du temps. Le PCE de base ne prend pas en compte les prix des produits alimentaires et de l’énergie.

  • Informations Importantes

    Tous les investissements comportent des risques, dont celui d'une perte de capital. Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Un investisseur ne peut investir directement dans un indice. Les performances des indices non gérés ne tiennent compte d’aucuns frais ou droits d’entrée.

    Les titres de capital sont sujets à des fluctuations de cours et peuvent occasionner une perte de capital. Les titres obligataires exposent leurs détenteurs aux risques de taux d’intérêt, de crédit, d’inflation et de réinvestissement, ainsi qu'à une possible perte de capital. Quand les taux d’intérêt augmentent, la valeur des titres obligataires diminue. Les investissements internationaux sont sujets à des risques spéciaux, dont les fluctuations des devises, ainsi que les incertitudes sociales, économiques et politiques qui peuvent en accentuer la volatilité. Ces risques sont amplifiés dans les marchés émergents.

    Les opinions et les avis exprimés dans le présent document ne sauraient être interprétées comme une prédiction ou une prévision relative à la performance ou à des événements réels ou futurs, une garantie de résultats futurs, des recommandations ou des conseils. Les énoncés figurant dans ce document ne sauraient être considérés comme des recommandations d’achat ou de vente de titres. Les énoncés prospectifs sont sujets à des incertitudes susceptibles d’engendrer des évolutions ou des résultats nettement différents des anticipations exprimées. Ces informations ont été préparées à partir de sources jugées fiables mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties. Les informations et les opinions exprimées par Legg Mason ou par ses sociétés affiliées sont à jour à la date indiquée. Elles sont susceptibles d’être modifiées sans préavis et ne tiennent pas compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ou des besoins particuliers de chaque investisseur.

    La diversification ne saurait garantir un gain ou protéger contre une possible perte.

    La gestion active ne saurait garantir un gain ou protéger contre un repli des marchés.

    Par définition, les prévisions comportent des limites et ne sauraient être considérées comme des indicateurs fiables de la performance réelle ou future.

    Tous les investissements comportent des risques, dont celui d'une perte de capital.

    La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent peuvent aussi bien baisser qu'augmenter et les investisseurs peuvent ne pas récupérer les montants initialement investis. De plus, ils peuvent être affectés par les variations de taux d’intérêt et de taux de change, les conditions générales de marché, les évolutions politiques, sociales et économiques et d’autres facteurs variables. L’investissement comporte des risques tels que d'éventuels retards de paiements ou des pertes de revenu ou de capital. Ni Legg Mason ni aucune de ses sociétés affiliées ne garantissent un quelconque taux de rendement ou la restitution du capital investi.

    Les titres de capital sont sujets à des fluctuations de cours et peuvent occasionner une perte de capital. Les titres obligataires exposent leurs détenteurs aux risques de taux d’intérêt, de crédit, d’inflation et de réinvestissement, ainsi qu'à une possible perte de capital. Quand les taux d’intérêt augmentent, la valeur des titres obligataires diminue.

    Les investissements internationaux sont sujets à des risques spéciaux, dont les fluctuations des devises, ainsi que les incertitudes sociales, économiques et politiques qui peuvent en accentuer la volatilité. Ces risques sont amplifiés dans les marchés émergents.

    Les matières premières et les devises comportent des risques accrus, notamment du fait des conditions de marché, des conditions politiques, réglementaires, et naturelles. Ces classes d'actifs ne sont pas adaptées à tous les investisseurs.

    Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs.

    Veuillez noter qu’un investisseur ne peut investir directement dans un indice.

    Les performances des indices non gérés ne tiennent compte d’aucuns frais ou droits d’entrée.

    Informations importantes:

    Les opinions et les avis exprimés dans le présent document ne sauraient être interprétées comme une prédiction ou une prévision relative à la performance ou à des événements réels ou futurs, une garantie de résultats futurs, des recommandations ou des conseils. Les énoncés figurant dans ce document ne sauraient être considérés comme des recommandations d’achat ou de vente de quelconques instruments financiers. Les énoncés prospectifs sont sujets à des incertitudes susceptibles d’engendrer des évolutions ou des résultats nettement différents des anticipations exprimées. Ces informations ont été préparées à partir de sources jugées fiables mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties. Les informations et les opinions exprimées par Legg Mason ou par ses sociétés affiliées sont à jour à la date indiquée. Elles sont susceptibles d’être modifiées sans préavis et ne tiennent pas compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ou des besoins particuliers de chaque investisseur.

    Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et exclusives. Elles ne peuvent être exploitées que par leur destinataire. Legg Mason, ses sociétés affiliées et leurs dirigeants ou employés déclinent toute responsabilité quant aux pertes résultant de l'utilisation du présent document ou de son contenu. Ce support ne saurait être reproduit, distribué ou publié sans l’autorisation écrite préalable de Legg Mason. La distribution de ce document peut faire l'objet de restrictions dans certains territoires. Toute personne qui se retrouverait en possession de ce document doit demander conseil pour en comprendre le détail et respecter, le cas échéant, ses restrictions.

    Il se peut que ce document ait été préparé par un conseiller ou une entité affilié(e) à une entité mentionnée ci-dessous du fait d’un contrôle commun ou d'une propriété commune de Legg Mason, Inc. Sauf indication contraire, le symbole « $ » représente le dollar américain.

    Ce document ne doit être distribué que dans les pays et auprès des destinataires indiqués.

    Tous les investisseurs au Royaume-Uni, clients professionnels et contreparties éligibles dans les pays de l’UE et de l’EEE à l’exception du Royaume-Uni et les Investisseurs Qualifiés en Suisse:

    En Europe (hors Royaume-Uni et Suisse), le présent document est publié par Legg Mason Investments (Ireland) Limited, dont le siège social est sis au Floor 6, Building Three, Number One, 126 Pembroke Road, Ballsbridge, Dublin 4, DO4 EP27. Enregistrée en Irlande sous le numéro 271887. Agréée et réglementée par la Banque centrale d’Irlande. 

    Au  Royaume-Uni, publié et approuvé par Legg Mason Investments (Europe) Limited dont le siège social est situé au 201 Bishopsgate, London, EC2M 3AB. Enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles sous le numéro 1732037. Agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority.

    En Suisse, ce document est émis et approuvé par Legg Mason Investments (Switzerland) GmbH. Agréé et réglementé par l’Autorité Fédérale de Surveillance des Marchés Financiers FINMA. Le représentant en Suisse est FIRST INDEPENDENT FUND SERVICES S.A., Klausstrasse 33, CH-8008 Zurich. Le service de paiement en Suisse est NPB Neue Privat Bank AG, Limmatquai 1, CH-8022 Zurich. Le prospectus, les documents d’information clés pour l’investisseur, le mémorandum et les statuts du fonds ainsi que les derniers rapports annuel et semestriel peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant en Suisse.

    Tous les investisseurs à Hong Kong et à Singapour :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited à Hong Kong et Legg Mason Asset Management Singapore Pte. Limited (numéro d’enregistrement (UEN) : 200007942R) à Singapour.

    Ce document n’a été examiné par aucune autorité de réglementation à Hong Kong ou à Singapour.

    Pour tous les investisseurs de la République populaire de Chine (« RPC ») :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited aux destinataires prévus en RPC. Le contenu de ce document n'est destiné qu'à la Presse ou aux investisseurs de la RPC qui investissent dans le Produit QDII proposé par la banque commerciale de RPC en conformité avec la réglementation de la Commission de Réglementation Bancaire de Chine. Les investisseurs doivent lire le document d’offre préalablement à toute souscription. Veuillez demander conseil auprès des banques commerciales de RPC et/ou d'autres conseillers professionnels, si nécessaire. Veuillez noter que Legg Mason et ses sociétés affiliées sont les Gestionnaires de fonds « offshore » dans lesquels seuls les Produits QDII investissent. Legg Mason et ses sociétés affiliées ne sont autorisés par aucune autorité de réglementation à mener des activités commerciales ou d'investissement en Chine.

    Ce document n'a été examiné par aucune autorité de réglementation de la RPC.

    Distributeurs et investisseurs existants en Corée du Sud et distributeurs à Taïwan :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited aux destinataires admissibles en Corée du Sud et par Legg Mason Investments (Taiwan) Limited (Numéro d'enregistrement : (98) Jin Guan Tou Gu Xin Zi Di 001 ; Adresse : Suite E, 55F, Taipei 101 Tower, 7, Xin Yi Road, Section 5, Taipei 110, Taiwan, R.O.C. ; tél : (886) 2-8722 1666) à Taïwan. Legg Mason Investments (Taiwan) Limited opère et gère ses activités de manière indépendante.

    Ce document n'a été examiné par aucune autorité réglementaire de Corée ou de Taïwan.

    Tous les investisseurs sur le continent américain :

    Ce document est fourni par Legg Mason Investor Services LLC, courtier-négociant enregistré aux États-Unis qui comprend Legg Mason Americas International. Legg Mason Investor Services, LLC, membre de la FINRA et de la SIPC, et toutes les entités mentionnées sont des filiales de Legg Mason, Inc.

    Tous les investisseurs en Australie :

    Ce document est publié par Legg Mason Asset Management Australia Limited (ABN 76 004 835 839, AFSL 204827) (« Legg Mason »). Son contenu est confidentiel et exclusif. Il est uniquement destiné à Legg Mason, et à ses clients ou prospects auxquels il a été transmis. Ce contenu ne peut pas être reproduit ni distribué à toute autre personne, sauf aux conseillers professionnels du client.

    © 2018 Legg Mason Investor Services, LLC, membre de la FINRA et de la SIPC. Legg Mason Investor Services, LLC est une filiale de Legg Mason, Inc.