Investment Insights

Le Brexit de Boris : Et maintenant ?

Gordon S. Brown
31 décembre 2019

Il se peut que le pessimisme entourant la possibilité d'un accord commercial positif entre le Royaume-Uni et l'UE soit injustifié.

En août, nous avons écrit que les marchés financiers surévaluaient le risque d'un Brexit « sans accord » et nous étions d'avis qu'un tel scénario allait être évité. Dans l'éventail des scénarios possibles, notre principal argument était que le Royaume-Uni quitterait l'UE avec un accord révisé.

Le premier ministre Johnson ayant obtenu une majorité significative aux élections générales du 12 décembre, son accord « prêt à l'emploi » a été adopté sans peine par le Parlement, garantissant la sortie du Royaume-Uni de l'UE le 31 janvier. Toutefois, les modifications apportées au projet de loi sur le Brexit garantissent que la période de transition ne pourra pas dépasser le 31 décembre 2020, ce qui soulève à nouveau des inquiétudes quant à la probabilité et à la portée de tout accord commercial.

La valeur de la livre sterling a suivi l'optimisme du marché pendant la période précédant et suivant immédiatement les élections générales et a été suivie par le pessimisme concernant l'imposition par le gouvernement d'une limite de temps pour la période de transition.

GBP par rapport au USD

Source : Bloomberg, en date du 27/12/2019. Les performances passées ne garantissent en rien les résultats futurs. Les indices ne sont ni gérés et ni disponibles pour un investissement direct. Les rendements des indices ne comprennent pas les frais d’acquisition ou autres. Ces informations sont fournies à titre d’exemple uniquement et ne reflètent pas les rendements réels des placements.

Un calendrier serré, mais des raisons d'être optimiste

Depuis l'approbation par le Parlement de la législation du Brexit renforcée, une grande partie des commentaires se fondent sur l'idée qu'un délai relativement court pour négocier un accord commercial implique que tout accord conclu est susceptible d'être mauvais pour le Royaume-Uni, ou qu'aucun accord ne sera conclu. Au-delà du point primordial selon lequel un calendrier serré de négociation focalisera les esprits des deux parties, nous ne sommes pas convaincus qu'une telle négativité soit justifiée, et ce pour plusieurs raisons.

Premièrement, l'UE a déjà étendu l'offre d'un accord de libre-échange de type canadien avec le Royaume-Uni, comme l'a déjà déclaré Donald Tusk, président du Conseil européen : « Permettez-moi d'être clair : l'UE veut une relation aussi étroite et spéciale que possible avec le Royaume-Uni. Depuis le début, l'offre de l'UE n'est pas seulement un accord semblable à celui mis en place avec le Canada, mais un accord bien plus étroit. »

Deuxièmement, étant donné l'importance du Royaume-Uni en tant que marché d'exportation pour les biens et services de l'UE et l'importance de l'accès continu de l'UE au plus grand centre financier, à savoir Londres, l'UE est autant incitée à conclure un accord que le Royaume-Uni. Cela est particulièrement vrai à un moment où la croissance de l'économie de l'UE reste faible et vulnérable aux risques de baisse.

Troisièmement, tout accord commercial cherchera à reproduire les arrangements existants concernant l'absence de barrières commerciales et l'alignement réglementaire plutôt que de créer un régime entièrement nouveau. Une telle situation implique donc que ce type d'accord dispose d'une avance considérable par rapport à un scénario dans lequel aucune réglementation préalable n'est en place.

Enfin, avec une large majorité au Parlement, le gouvernement peut introduire une nouvelle législation pour prolonger la période de transition s'il estime qu'il est dans l'intérêt du Royaume-Uni de le faire.

Un parcours tumultueux à venir, mais un contexte de croissance plus favorable

Même si les marchés financiers du Royaume-Uni continuent d'être volatils et de réagir aux annonces relatives aux accords commerciaux, nous estimons que les perspectives macroéconomiques domestiques pour 2020 sont un peu plus positives. Après une quasi-stagnation au second semestre 2019, la croissance devrait rebondir grâce aux dépenses publiques supplémentaires et à une reprise partielle de l'investissement des entreprises. Bien que ce contexte offre une base solide, nous nous attendons à une relance plus importante de la croissance une fois que les détails de la future relation seront définis. Si l'on se base sur les données des trois dernières années et demie, nous nous attendons à ce que l'angoisse des investisseurs se poursuive dans la perspective de ce qui pourrait être un autre accord de dernière minute avec des compromis inévitables des deux côtés. Malgré cette incertitude, Western Asset reste constructif sur les obligations d'entreprises britanniques ainsi que sur la livre.


Définitions :

Le « Brexit » est une contraction désignant le vote du Royaume-Uni en faveur d’une sortie de l’Union européenne.

La livre britannique est la devise du Royaume-Uni.

L’ Union européenne (UE) est une union économique et politique établie en 1993 par les membres de la Communauté européenne.

 

  • Informations Importantes

    Tous les investissements comportent des risques, dont celui d'une perte de capital. Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Un investisseur ne peut investir directement dans un indice. Les performances des indices non gérés ne tiennent compte d’aucuns frais ou droits d’entrée.

    Les titres de capital sont sujets à des fluctuations de cours et peuvent occasionner une perte de capital. Les titres obligataires exposent leurs détenteurs aux risques de taux d’intérêt, de crédit, d’inflation et de réinvestissement, ainsi qu'à une possible perte de capital. Quand les taux d’intérêt augmentent, la valeur des titres obligataires diminue. Les investissements internationaux sont sujets à des risques spéciaux, dont les fluctuations des devises, ainsi que les incertitudes sociales, économiques et politiques qui peuvent en accentuer la volatilité. Ces risques sont amplifiés dans les marchés émergents.

    Les opinions et les avis exprimés dans le présent document ne sauraient être interprétées comme une prédiction ou une prévision relative à la performance ou à des événements réels ou futurs, une garantie de résultats futurs, des recommandations ou des conseils. Les énoncés figurant dans ce document ne sauraient être considérés comme des recommandations d’achat ou de vente de titres. Les énoncés prospectifs sont sujets à des incertitudes susceptibles d’engendrer des évolutions ou des résultats nettement différents des anticipations exprimées. Ces informations ont été préparées à partir de sources jugées fiables mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties. Les informations et les opinions exprimées par Legg Mason ou par ses sociétés affiliées sont à jour à la date indiquée. Elles sont susceptibles d’être modifiées sans préavis et ne tiennent pas compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ou des besoins particuliers de chaque investisseur.

    La diversification ne saurait garantir un gain ou protéger contre une possible perte.

    La gestion active ne saurait garantir un gain ou protéger contre un repli des marchés.

    Par définition, les prévisions comportent des limites et ne sauraient être considérées comme des indicateurs fiables de la performance réelle ou future.

    Tous les investissements comportent des risques, dont celui d'une perte de capital.

    La valeur des investissements et le revenu qu’ils génèrent peuvent aussi bien baisser qu'augmenter et les investisseurs peuvent ne pas récupérer les montants initialement investis. De plus, ils peuvent être affectés par les variations de taux d’intérêt et de taux de change, les conditions générales de marché, les évolutions politiques, sociales et économiques et d’autres facteurs variables. L’investissement comporte des risques tels que d'éventuels retards de paiements ou des pertes de revenu ou de capital. Ni Legg Mason ni aucune de ses sociétés affiliées ne garantissent un quelconque taux de rendement ou la restitution du capital investi.

    Les titres de capital sont sujets à des fluctuations de cours et peuvent occasionner une perte de capital. Les titres obligataires exposent leurs détenteurs aux risques de taux d’intérêt, de crédit, d’inflation et de réinvestissement, ainsi qu'à une possible perte de capital. Quand les taux d’intérêt augmentent, la valeur des titres obligataires diminue.

    Les investissements internationaux sont sujets à des risques spéciaux, dont les fluctuations des devises, ainsi que les incertitudes sociales, économiques et politiques qui peuvent en accentuer la volatilité. Ces risques sont amplifiés dans les marchés émergents.

    Les matières premières et les devises comportent des risques accrus, notamment du fait des conditions de marché, des conditions politiques, réglementaires, et naturelles. Ces classes d'actifs ne sont pas adaptées à tous les investisseurs.

    Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs.

    Veuillez noter qu’un investisseur ne peut investir directement dans un indice.

    Les performances des indices non gérés ne tiennent compte d’aucuns frais ou droits d’entrée.

    Informations importantes:

    Les opinions et les avis exprimés dans le présent document ne sauraient être interprétées comme une prédiction ou une prévision relative à la performance ou à des événements réels ou futurs, une garantie de résultats futurs, des recommandations ou des conseils. Les énoncés figurant dans ce document ne sauraient être considérés comme des recommandations d’achat ou de vente de quelconques instruments financiers. Les énoncés prospectifs sont sujets à des incertitudes susceptibles d’engendrer des évolutions ou des résultats nettement différents des anticipations exprimées. Ces informations ont été préparées à partir de sources jugées fiables mais leur exactitude et leur exhaustivité ne peuvent être garanties. Les informations et les opinions exprimées par Legg Mason ou par ses sociétés affiliées sont à jour à la date indiquée. Elles sont susceptibles d’être modifiées sans préavis et ne tiennent pas compte des objectifs d’investissement, de la situation financière ou des besoins particuliers de chaque investisseur.

    Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et exclusives. Elles ne peuvent être exploitées que par leur destinataire. Legg Mason, ses sociétés affiliées et leurs dirigeants ou employés déclinent toute responsabilité quant aux pertes résultant de l'utilisation du présent document ou de son contenu. Ce support ne saurait être reproduit, distribué ou publié sans l’autorisation écrite préalable de Legg Mason. La distribution de ce document peut faire l'objet de restrictions dans certains territoires. Toute personne qui se retrouverait en possession de ce document doit demander conseil pour en comprendre le détail et respecter, le cas échéant, ses restrictions.

    Il se peut que ce document ait été préparé par un conseiller ou une entité affilié(e) à une entité mentionnée ci-dessous du fait d’un contrôle commun ou d'une propriété commune de Legg Mason, Inc. Sauf indication contraire, le symbole « $ » représente le dollar américain.

    Ce document ne doit être distribué que dans les pays et auprès des destinataires indiqués.

    Tous les investisseurs au Royaume-Uni, clients professionnels et contreparties éligibles dans les pays de l’UE et de l’EEE à l’exception du Royaume-Uni et les Investisseurs Qualifiés en Suisse:

    En Europe (hors Royaume-Uni et Suisse), le présent document est publié par Legg Mason Investments (Ireland) Limited, dont le siège social est sis au Floor 6, Building Three, Number One, 126 Pembroke Road, Ballsbridge, Dublin 4, DO4 EP27. Enregistrée en Irlande sous le numéro 271887. Agréée et réglementée par la Banque centrale d’Irlande. 

    Au  Royaume-Uni, publié et approuvé par Legg Mason Investments (Europe) Limited dont le siège social est situé au 201 Bishopsgate, London, EC2M 3AB. Enregistrée en Angleterre et au Pays de Galles sous le numéro 1732037. Agréée et réglementée par la Financial Conduct Authority.

    En Suisse, ce document est émis et approuvé par Legg Mason Investments (Switzerland) GmbH. Agréé et réglementé par l’Autorité Fédérale de Surveillance des Marchés Financiers FINMA. Le représentant en Suisse est FIRST INDEPENDENT FUND SERVICES S.A., Klausstrasse 33, CH-8008 Zurich. Le service de paiement en Suisse est NPB Neue Privat Bank AG, Limmatquai 1, CH-8022 Zurich. Le prospectus, les documents d’information clés pour l’investisseur, le mémorandum et les statuts du fonds ainsi que les derniers rapports annuel et semestriel peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant en Suisse.

    Tous les investisseurs à Hong Kong et à Singapour :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited à Hong Kong et Legg Mason Asset Management Singapore Pte. Limited (numéro d’enregistrement (UEN) : 200007942R) à Singapour.

    Ce document n’a été examiné par aucune autorité de réglementation à Hong Kong ou à Singapour.

    Pour tous les investisseurs de la République populaire de Chine (« RPC ») :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited aux destinataires prévus en RPC. Le contenu de ce document n'est destiné qu'à la Presse ou aux investisseurs de la RPC qui investissent dans le Produit QDII proposé par la banque commerciale de RPC en conformité avec la réglementation de la Commission de Réglementation Bancaire de Chine. Les investisseurs doivent lire le document d’offre préalablement à toute souscription. Veuillez demander conseil auprès des banques commerciales de RPC et/ou d'autres conseillers professionnels, si nécessaire. Veuillez noter que Legg Mason et ses sociétés affiliées sont les Gestionnaires de fonds « offshore » dans lesquels seuls les Produits QDII investissent. Legg Mason et ses sociétés affiliées ne sont autorisés par aucune autorité de réglementation à mener des activités commerciales ou d'investissement en Chine.

    Ce document n'a été examiné par aucune autorité de réglementation de la RPC.

    Distributeurs et investisseurs existants en Corée du Sud et distributeurs à Taïwan :

    Ce document est fourni par Legg Mason Asset Management Hong Kong Limited aux destinataires admissibles en Corée du Sud et par Legg Mason Investments (Taiwan) Limited (Numéro d'enregistrement : (98) Jin Guan Tou Gu Xin Zi Di 001 ; Adresse : Suite E, 55F, Taipei 101 Tower, 7, Xin Yi Road, Section 5, Taipei 110, Taiwan, R.O.C. ; tél : (886) 2-8722 1666) à Taïwan. Legg Mason Investments (Taiwan) Limited opère et gère ses activités de manière indépendante.

    Ce document n'a été examiné par aucune autorité réglementaire de Corée ou de Taïwan.

    Tous les investisseurs sur le continent américain :

    Ce document est fourni par Legg Mason Investor Services LLC, courtier-négociant enregistré aux États-Unis qui comprend Legg Mason Americas International. Legg Mason Investor Services, LLC, membre de la FINRA et de la SIPC, et toutes les entités mentionnées sont des filiales de Legg Mason, Inc.

    Tous les investisseurs en Australie et Nouvelle-Zélande:

    Ce document est publié par Legg Mason Asset Management Australia Limited (ABN 76 004 835 839, AFSL 204827) (« Legg Mason »). Son contenu est confidentiel et exclusif. Il est uniquement destiné à Legg Mason, et à ses clients ou prospects auxquels il a été transmis. Ce contenu ne peut pas être reproduit ni distribué à toute autre personne, sauf aux conseillers professionnels du client.

    © 2018 Legg Mason Investor Services, LLC, membre de la FINRA et de la SIPC. Legg Mason Investor Services, LLC est une filiale de Legg Mason, Inc.